• Membre

    J'ai bossé un peu la question depuis septembre 20 : les lycéens qui suivent l'enseignement "Numérique et science informatique" du baccalauréat travaillent désormais sur une Debian GNU/Linux "Buster" lancée depuis une clef, n'importe où, n'importe quand. Curieusement, et contrairement à la gente adulte, aucune hostilité et on peut même avancer une prise en main aisée d'un bureau MATE. Le rêve, quoi ! Je suis prêt à présenter la réalisation de la chose si besoin.

  • Membre

    Pourquoi utiliser une clé USB pour travailler au Lycée ? Peuvent-ils conserver leurs données dessus (persistance) ? Quels programmes utilisent-ils à partir de leur clé ? Un navigateur Web ? Les postes de travail ne sont ils pas installés en Windows ? ...

  • Membre

    @olivier Un établissement scolaire français, pour l’enseignement secondaire, n’a pas la maîtrise du choix de ses équipements logiciels ou matériels (consulter par exemple www.april.org). Une distribution sur clef peut offrir, même si ce n’est pas le plus satisfaisant, plusieurs avantages : très peu onéreuse, elle évite de modifier l’ordinateur de l’élève, en établissement ou ailleurs. D’autre part, la clef permet à l’élève de retrouver un environnement identique où qu’il travaille, sans aucun problème d’installation ou configuration. C’est un gain de confort et de temps. Une distribution « live » peu gourmande en ressources et totalement configurable fait de Debian un choix sûr : nous créons et maintenons la distribution selon les besoins des enseignements. Notre proposition est taillée pour la programmation et les technologies du Web, en fonction des programmes officiels de l’Éducation nationale. Une bureautique basique complète le tout. Le choix de la persistance a été écarté : nous encourageons les élèves à découvrir, sans crainte de « tout casser ». Ainsi, à chaque redémarrage, l’enseignant connaît (peut compter) sur l’état du système. L’élève, d’une session ou d’un système d’exploitation à l’autre, conserve ses documents sur une seconde clef.
    N.B. Depuis la rentrée scolaire 19-20, la découverte et l'utilisation des systèmes d'exploitation libres (dont GNU/Linux est le plus connu du public) font partie du programme officiel de la spécialité "Numérique et Science Informatique" du baccalauréat : la première promotion sera celle de juin 2021.

Sujets suggérés